Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traitement pour les châsses en bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shengouille

avatar

Nombre de messages : 3254
Age : 38
Localisation : La Nouaye, France - GEO
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 10:46

Lorsqu'on réalise une superbe châsse en bois pour un CC, il convient de s’assurer de sa bonne tenue dans le temps. Un CC est exposé à l’eau, au savon, dans une atmosphère humide et chaude en général, conditions favorisant gonflements, apparition de moisissures et modification de teinte.

Plus un bois est poreux, plus il sera sujet à ce genre de désagréments. On préfèrera donc travailler sur des essences denses (buis, ébène, bois de fer, cocobolo…) que sur des essences comme le bouleau, le chêne, le hêtre, les fruitiers ou les résineux.

Il convient de traiter le bois de manière à le rendre imperméable. On travaillera avec des huiles, des cires ou des vernis. Parfois une combinaison de ces produits. L’avantage dans notre cas est que l’épaisseur à traiter est très faible, permettant un délai d’imprégnation raisonnable, même dans le cas d’un bois dense.

Avant d’appliquer un traitement, le bois devra être poncé à la laine d’acier 000 jusqu’à ce qu’aucune rayure de façonnage ne subsiste, humidifiez la châsse de manière à faire gonfler les échardes et repassez la laine d’acier. Les pores doivent être débouchés (alcool à 70° ou essence de térébenthine) pour que l’imprégnation se fasse bien. Laissez sécher, votre châsse est prête à être traitée.

A – Mélange huile de lin / essence de térébenthine

Ces deux produits, très répandus et bon marché, sont fréquemment utilisés par les ébénistes dans un mélange 50/50. L’essence de térébenthine servira de solvant et favorisera la pénétration du mélange au cœur du bois. L'huile de lin bien connue des peintres est une huile siccative, c-a-d qu'elle ne sèche pas mais s'oxyde à l'air pour former une pellicule dure, un peu comme un vernis.

Réalisez votre mélange dans un bocal en verre assez haut, et conservez-le à température ambiante.


Photo de la solution d'Olmo pour un mélange à bonne température !

Immergez complètement les châsses dans le mélange, idéalement maintenu à une température de 30°c environ. En fonction de la densité du bois, laissez tremper entre 12 et 48h.

Essuyez les châsses avec un papier absorbant, et laissez sécher à température ambiante pendant 48 heures. Attention : poser les châsses pour qu’elles sèchent près d’une source de chaleur est le meilleur moyen de les cintrer, croyez-en ma douloureuse expérience…

Avantages :
- méthode naturelle
- facilité de mise en œuvre
- facilité pour se fournir les matériaux
- prix
Inconvénients :
- teinte fortement les bois clairs
- odeur
- efficacité moyenne sur les bois poreux

L’efficacité du traitement est démultipliée lors de l’utilisation d’huile de lin cuite, mais le procédé pour la réaliser est long et dangereux, sachez juste qu’il a pour but de multiplier les qualités siccatives de l’huile en amorçant la polymérisation. Au final, on obtient quasiment un vernis.

B - Huile de Tung / Huile chinoise



On la trouve souvent comme composé des produits de traitement pour Teck et autres bois exotiques pour terrasses et salons. L’huile de Tung ou huile d'abrasin ou huile de bois de chine, utilisée notamment en lutherie. Elle "sèche" plus vite que l'huile de lin, donne un fini totalement imperméable et résistant aux acides et à l'alcool.

On peut la diluer avec de l’essence d’agrumes pour améliorer son pouvoir de pénétration.



aliaswonder a écrit:
J'ai pu lire en plusieurs endroit que huile de Tung rimait avec bambou et qu'elle était employé notamment pour protéger les flutes Shakuhachi de l'humidité et les empêcher de se fendre. Il n'en fallait pas moins pour éveiller mon intérêt. L'autre avantage est que c'est un produit entièrement naturel, non toxique et écologique.

Sa consistence ressemble à du miel et la couleur aussi avec une odeur de noix pas désagréable et naturelle ce qui est normal puisqu'elle est extraite de noix d'abrasin. Au toucher c'est comme de l'huile un peu épaisse.

Pour la première couche je l''ai mélangé comme il est dit partout, avec de l'essence d'orange, environ moitié/moitié. J'applique au pinceau, laisse mariner une vingtaine de minutes puis je frotte avec un chiffon non pelucheux. Ça pénètre étonnamment bien.

Séchage une douzaine d'heures, le lendemain le bambou est tout mat et l'huile semble avoir disparu.

J'enchaîne avec les couches d'huile pure en appliquant le même procédé, d'abord largement au pinceau puis malaxage/massage avec les doigts pour bien faire pénétrer, 20 mn à laisser mariner puis essuyage avec un chiffon pour ne laisser qu'un film.

Je laisse sécher chaque couche 12h et le bambou semble littéralement "boire" l'huile. Je laisse le bambou brillant et huilé et je le retrouve le lendemain complètement mat.

J'ai fait ça une dizaine de jours jusqu'à l'apparition d'un petit lustre signe que le bambou est saturé. Maintenant je continue à frotter un peu le manche avec un chiffon imbibé d'huile tous les jours pour entretenir le lustre.

La finition obtenue est très naturelle et très discrète, la couleur du bambou est un peu réchauffée, le fibrage bien mis en valeur et le toucher est velouté. J'ai coupé un peu dans la pièce et pu voir qu'elle est complètement imprégnée en profondeur, c'est plus dense et la sciure n'est plus la même. J'ai aussi remarqué que cela se prête très bien aux retouches, il suffit de poncer, frotter un peu de la teinte à bois puis frotter avec un chiffon imbibé d'huile. C'est magique et complètement impossible avec un vernis.

Perso je trouve que l'huile de Tung c'est très bien sur une pièce dont on veut un aspect très naturel mais peu lustré, quasiment mat. Si on veut de la brillance c'est pas l'idéal parce qu'il faut cirer et qu'on se retrouve avec des produits de style térébenthine. Je pense que c'est un fini qui doit bien vieillir parce qu'il laisse respirer le bois tout en le protégeant et est d'un entretien très facile. L'inconvénient c'est que c'est long et il faut bien prévoir une quinzaine de jours pour traiter une pièce correctement.

C - Huile danoise / Danish oil.



[quote= "Aliaswonder"]L'huile Nordique c'est autre chose. D'abord ça pue le produit pétrolier, ça a la couleur et la consistance de la mélasse et c'est poisseux et ça colle aux doigts. En réalité ce n'est pas de l'huile mais une préparation à base d'huile polymérisée (tung ou lin, le fabricant n'est pas obligé de le dire) additionné d'un siccatif qui fait sécher plus vite, d'un diluant genre térébenthine et parfois même de vernis. Le concept c'est d'allier les propriétés d'une huile qui pénètre à l'intérieur du bois avec un vernis qui scelle la surface contre l'humidité et autres attaques.

J'ai procédé comme pour l'huile de Tung en diluant la 1ère couche avec de l'essence d'agrumes. J'applique à la brosse, laisse mariner 1/4h puis j'essuie avec un chiffon. Je laisse sécher 6h puis j'en remet une couche.
Au bout de 4-5 couche (2 jours) j'obtiens un résultat que j'aime bien mais très différent de l'huile de Tung. Le bambou est à la fois imprégné et comme enrobé d'une très fine couche dure et transparente, entre le vernis et l'encaustique, avec un joli lustre satiné et un toucher très soyeux.

La couleur du bambou est très peu affectée, même un chouia éclaircie et le veinage bien mis en valeur. L'effet est un peu comparable à certaines peintures de carrosseries de voitures, il semble y avoir comme de la profondeur. C'est moins naturel que l'huile de tung pure, on dirait presque que le bambou est stabilisé mais je suis plutôt content du résultat. J'ai le lustre que je cherchais, une certaine protection et c'est assez rapide d'emploi. Les inconvénients sont que c'est plus difficile à retoucher (il faut frotter délicatement avec un peu d'huile d'agrumes) et que ce n'est pas agréable à travailler (poisseux, il faut mettre des gants).[/quote]

D - Huile de camélia / huile de paraffine

A titre anecdotique, ces deux huiles incolores, inodores, qui ont le mérite de ne pas teinter le bois, mais qui ne sont pas siccatives. Elles vont se faire "boire" par le bois et l'imprégner, le rendant plus ou moins imperméable, mais une exposition à la chaleur et c'est la grosse "suée" qui transforme le coupe-chou en savonnette... pas convaincu.

E - Divers

On peut utiliser de la cire d'abeille en finition sur le bois, particulièrement après traitement à l'huile de lin, ça donne un aspect brillant assez sympa.

Sur le buis on peut aussi utiliser de la graisse de canard qui lui donnera une superbe teinte miel tout en l'imprégnant en profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
avatar

Nombre de messages : 7349
Age : 57
Localisation : Montaut 09700 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 10:55

Très très intéressant ce mini reportage sur les différents traitements du bois. Je vais regarder de plus près cette huile de tung qui semble convaincre.
Ou trouver de l'huile d'agrume ? je n'en ai jamais remarqué dans les magasins de bricolage. Faut-il aller dans des boutiques spécialisées ?

Merci shengouille, c'est instructif.

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

esprit coupe-chou : restaurations, ventes de rasoirs et accessoires ~ commander mon livre : "L'art du rasage à l'ancienne"
Revenir en haut Aller en bas
Shengouille

avatar

Nombre de messages : 3254
Age : 38
Localisation : La Nouaye, France - GEO
Date d'inscription : 18/09/2008

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 11:14

Revenir en haut Aller en bas
Richpa
Modo
avatar

Nombre de messages : 7908
Age : 62
Localisation : Maine et loire
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 12:08

Sympa ton sujet sur les huiles, un petit récapitulatif bien utile pour traiter nos chasses en bois Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://richpa000.free.fr/
Chewbacca
Admin
avatar

Nombre de messages : 8345
Age : 48
Localisation : 01300 Belley - France - GEO
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 12:30

Et Hop, En Post-it Very Happy

_________________
That’s cause a droid don’t pull people’s arms out of their sockets when they lose. Wookiees are known to do that.   


Les vidéos Wookiesques
Ma rotation 2015

Les cuirs d'affilage: La Boutique Kachiic Création
Revenir en haut Aller en bas
http://lescuirsdechewbacca.over-blog.com/
esspic
Admin
avatar

Nombre de messages : 11373
Age : 41
Localisation : Vertus - GEO - Là où on fait des bulles...
Date d'inscription : 09/10/2009

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 12:31

merci shengouille pour toutes ces infos...
chez nos amis ricains, c'est vernis et résines à toutes les sauces.
Apparemment, même la superglue peut servir à couvrir le bois...
http://www.shaving101.com/index.php/education/12-straight-shaving/72-restoration-tutorial-ca-finish.html
Faut avouer que le rendu brillant est plutôt "eye-candy"... Même si ça va faire bondir certains dans leur chaumière !
Revenir en haut Aller en bas
Dany

avatar

Nombre de messages : 190
Age : 47
Localisation : Saint-Maur des Fossés - France - GEO
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 12:32

Bonjour,

J'esssaie d'apporter, sinon ma pierre à l'édifice, du moins mon grain de sel.

La marque Jim Dunlop produit une huile au citron que j'utilise pour l'entretien du manche de ma guitare classique et de la guitare électrique.

Cette huile nettoie et nourri le bois de la touche, souvent en ébène. Celà maintien semble-t-il aussi la "souplesse" des fibres...

Je ne peux pas vous dire si celà va pour les chasses en bois car, mes CC, ils ont des chasses "paenboi". Par contre, c'est pratique à utiliser car le flacon est muni d'un tampon applicateur, donc on n'en met pas partout.

On applique et ensuite on essuie avec un chiffon doux : çà décrasse et çà ne laisse pas de gras, mais çà nourri.

Si çà peut aider.

Voici le lien
http://www.jimdunlop.com/index.php?page=products/pip&id=222&pmh=products/maintenance.
Revenir en haut Aller en bas
tortunano



Nombre de messages : 81
Age : 44
Localisation : saint-germain-rn-laye
Date d'inscription : 10/01/2010

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 21 Avr 2010 - 20:04

Bonsoir,

C'est bien intéressant comme sujet.
Une bonne chose qu'il soit en "post-it".

J'ai entendu parlé de l'huile pour fusil.
Elle permet de nourrir et imperméabiliser les parties en bois d'un fusil.
Pour le moment, je ne sais pas si elle est plus destinée à un usage d'entretien ou en traitement de base.

J'essaierais prochainement (sur du poirier) et je vous dirais ce que ça donne.


Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre-Olivier B-D

avatar

Nombre de messages : 35
Age : 33
Localisation : Québec, Canada
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Dim 13 Mai 2012 - 6:15

Quelqu'un a déjà utilisé l'huile de noix, j'ai oui-dire qu'elle était encore plus efficace que l'huile de lin, et qu'elle ne décolorait pas. Sinon est-ce que qqn a déjà essayé un mélange cire d'abeille/thérébentine? J'avais l'habitude de ne mettre qu'une couche d'huile sur le bois, je vais probablement modifier mon procédé. Idem pour la cire d'abeilles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/AffutageDeLaCapitale
docunagi



Nombre de messages : 16
Age : 44
Localisation : paris
Date d'inscription : 17/05/2012

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Ven 18 Mai 2012 - 13:21

On peut aussi utiliser des produits Dugay (faie une recherche dans google… je ne peux pas mettre de lien Sad )de brocanteurs qui sont assez efficaces pour raviver les bois tachés ou anciens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Traitement pour les châsses en bois   Sam 4 Aoû 2012 - 18:51

je suis vraiment étonné par vos idée et invention messieurs !!
Revenir en haut Aller en bas
Toshu

avatar

Nombre de messages : 789
Age : 27
Localisation : 91640 Vaugrigneuse - GEO
Date d'inscription : 09/01/2012

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mar 22 Jan 2013 - 8:27

Je fait un petit déterrage pour vous poser une question concernant le mélange huile de lin / térébenthine.

Est-ce qu'on peut réduire le temps de trempage et de séchage en augmentant le dosage de la térébenthine par rapport à l'huile ? (60/40 au lieu de 50/50)
Quel serait l'impact sur le résultat final ?

Simple question Smile !

Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
barbebleue



Nombre de messages : 105
Age : 67
Localisation : EST
Date d'inscription : 16/05/2013

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Ven 25 Oct 2013 - 19:48

Bonsoir à tous,

Je suis en train de restorer un coupe chou et je vais me faire des chasses en olivier (j'ai reccupéré de vieux couverts à salade ;-)
Le problème de traitement se pose. j'aimerais éviter l'huile de lin car comme dit plus haut: ça pue. Avec le temps l'odeur s'atténue c'est vrai mais comme on a le coupe chou et donc les chasses sous le nez ben ça ne le fait pas trop. J'ai de l'huile pour teck je ne l'ai pas essayé, je vais mettre le nez dessus et voir ce que ça donne...

Pour répondre à Toshu: si l'odeur ne te rebute pas, ben oui tu peux encore augmenter la proportion de therébentine (c'est de l'essence, elle fini par s'évaporer) le but de la thérébentine est de faciliter la pénétration de l'huile de lin. Ce que je te propose c'est de diminuer la proportion de therebentine au fur et à mesure des differentes couches pour terminer avec de l'huile de lin pure additionnée de siccatif. Si besoin terminer par de la cire d'abeille et lustrer. C'est ce que j'ai toujours fait en menuiserie lorsque je ne veux pas vernir... (dans le temps on trouvait bien du vernis cellulosique que j'aimais bien car il était hors poussière très vite mais apparement ça doit être interdit maintenant car je n'en trouve plus Crying or Very sad )
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12270
Age : 67
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Ven 25 Oct 2013 - 20:47

Dans ma cuisine le plan de travail est en granit. Comme toutes les pierres sont poreuses, pour éviter de laisser des marques quand on pose quelque chose d’humide ou de gras dessus on m'avait conseillé de le badigeonné d'huile de lin et de laisser agir plusieurs jours, de nettoyer et d’en remettre une bonne couche et de laisser encore plusieurs jours. C'est ce que j'ai fait, l'odeur a disparu rapidement et depuis 10 ans que je l'ai fait je n'en ai jamais remis et je n'ai pas une tache bien que je cuisine tout un tas de trucs dessus. Par contre mon lavabo de SDB étant aussi en granit je n’en avais pas mis car je n’ai pas pensé aux salissures possibles et il a des marques de pompes à savons et autres, ça me fait penser que je devrais peut-être le badigeonné d’huile de lin.
Revenir en haut Aller en bas
Plexus

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 49
Localisation : Ch'ti Land - Lille - Wazemmes - France - GEO
Date d'inscription : 17/09/2016

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Sam 8 Oct 2016 - 22:47

En vernis bio, il y a aussi le vernis Dammar,
pour que les CC n'aient pas froid l'hiver.

Il a l'avantage d'être très peu teintant.
Satiné à brillant, ou mat selon les variantes de la recette.

Composition:
- Essence de térébenthine ou d’écorces d’agrumes
- Gomme Dammar
- Huile de lin ou cire d’abeille pour la version Mate.

Voilà le lien pour la recette.

Pour ma part je compte l'utiliser comme vernis de protection juste contre la saleté,
sur du robinier, bois naturellement imputrescible.
Revenir en haut Aller en bas
Squal

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 54
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 13/10/2013

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Jeu 15 Déc 2016 - 21:38

Belle somme d'expériences à laquelle je vais essayer d'apporter la petite pierre de mon expérience perso.....

En fait j'ai depuis belle lurette abandonné pour mes travaux de bois quels qu'ils soient les vernis de tout poil.
D'une, pour utiliser des produits un peu plus naturels, et de deux, avec l'huile, on peut faire un raccord sans décaper tout le bazar.

En fait on peut améliorer les propriétés siccatives d'une huile de lin en la cuisant. Pour que le procédé soit efficace il faut par contre un temps de cuisson relativement long et.... Se méfier des vapeurs qui sont.... Très inflammables !!!!!

En ce qui me concerne, je me fournis chez un producteur français qui fait des huiles exclusivement bio.
C'est ici : http://www.oleobois.com/

J'en ai utilisé pour la première fois sur mon avancée de toit. En fait c'est pas compliqué : une couche tous les deux ou trois ans et c'est tout.

Ma table en frêne, pareil, quand il faudra en repasser une couche, un nettoyage au savon noir une couche ou deux, et c'est reparti pour un moment.

Autrement, pour les courageux il y a le vernis au tampon, à la gomme laque, c'est un peu plus compliqué, mais les résultats sont sympas, du grand brillant au mat, en passant par le satiné, on peut obtenir quasi ce qu'on veut, et pour boucher les pores un premier passage à la poudre de pierre ponce.....

Voili voilà ! A pu qu'à faire  Very Happy  Very Happy  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.poterie-la-luciole.odexpo.com/
mrcaesar



Nombre de messages : 12
Age : 39
Localisation : Vienne
Date d'inscription : 28/12/2016

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 28 Déc 2016 - 17:35

Et bien ce sera mon premier message sur le forum (après la présentation) parce que là j'ai de l'info qui doit pouvoir s'appliquer.

Je restaure de temps en temps des crosses d'armes un peu anciennes, et j'utilise les méthodes d'époques, autant que possible. Donc, pour traiter un bout de bois, je peux aider.

Au final, ces méthodes sont bien moins nocives que nos vernis actuels, et le morceau de bois durait plusieurs siècles... C'était pas si mal !
Pas certain qu'un cochonnerie moderne réussisse la même prouesse... N'ayant aucune expérience dans la restauration des CC, je vais extrapoler un peu, mais ça doit s'appliquer.

1- L'huile de lin - LE grand classique !
Attention, elle va donner une couleur jaune plus ou moins chaude, on aime ou pas... On peut la teinter avant application aussi.
Je la conseille en dilution avec de l'essence de térébenthine (tention, y'a une nuance entre l'essence A la térébenthine et l'essence DE térébenthine, nuance qualitative, chimique et financière !) et de la cire d'abeille.
60% huile, 30% térébenthine, 10% cire d'abeille en morceau. Faire chauffer le tout au bain marie, jusqu'à ce que la cire soit fondue dans le mélange. Attention, les vapeurs de térébenthine sont inflammables. L'huile chaude pénétrera plus facilement et profondément dans le bois. Je l'applique à la laine d'acier 000, je laisse le bois absorber pendant 30 minutes, puis j'essuie le surplus. A recommencer autant de fois que l'on souhaite, espacé de 48h à chaque fois. C'est la technique dite du "poncé-huilé". Faut pas démarrer sur un bois poncé trop fin, sinon les pores sont pas assez ouverts. L'eau doit "perler" et glisser sur le bois en fin de traitement.
Si la couleur jaune vous déplaît, vous pouvez remplacer le mélange de l'huile de vaseline pure. Le principe est le même: saturer le bois en huile, et lustrer-polir la surface.

L'entretien est simple: un coup d'huile et ça repart ! Par contre ça pue au début. ça pue moins si vous faites bouillir l'huile avant de traiter, mais vue l'odeur que ça dégage pendant la cuisson vaut mieux la faire bouillir en extérieur, au risque d'une crise conjugale majeure   clown .

2- Un vernis naturel: le vernis au tampon. Les accrocs sont même réparables !
ça demande de la pratique avant de réussir, mais qu'est-ce que c'est bôôôôô une fois fini Shocked Shocked love . C'est ce qu’utilisaient depuis des siècles les luthiers, les ébénistes sur une marqueterie etc.
Faut des paillettes de gomme-laque, c'est une sécrétion d'un insecte, et de l'alcool à 95%  (alcool industriel, alcool fin à vernir pour les travaux les plus fins, alcool de poire en sortie d'alambic pour les plus agricoles  Very Happy  ).
Je vous laisse fouiner un peu sur le net pour les méthodes d'application, mais si vous souhaitez un fini "mirroir" ça va demander un gros boulot de préparation...
En gros, ponçage du plus gros au plus fin possible. Ensuite, on confectionne un "tampon" avec une toile non pelucheuse, comme du lin, et de la mèche de coton à l'intérieur.
Pour LE fini mirroir, il faut appliquer un bouche-pore, qui est de la poussière de pierre ponce, et qui a un très léger pouvoir abbrassif. On soupoudre la ponce sur le bois, on humidifie à l'alcool le tampon, et on frotte. On recommence en ajoutant cette fois un peu de vernis à son tampon, et on recommence jusqu'à ce que le vernis, la ponce et la poussière de bois fine aient déposé un "apprêt" dans les pores. A partir de là, on peut attaquer à vernir. Avec le même tampon, on imbibe de vernis, et on fait des "8" allongés pour un tendu parfait. Je carde à la laine d'acier 000 entre 2 couches. Plus on mets de couches, plus c'est beau. Il m'est arrivé de dépasser les 15 couches. En finition, mais l'étape est difficile à réaliser, un chiffon imbibé d'alcool pur, passé TRES délicatement sur les surface va donner la brillance définitive.
C'est plus difficile à appliquer qu'un vernis moderne, mais je ne connais rien qui rende aussi bien. Attention à prendre de la gomme laque "décirée", la plus claire. Sinon vous risquez d'obtenir un magnifique Opinel orange (et oui, je viens de me rappeler que c'était utilisé en coutellerie aussi tiens !)

Par contre, c'est un vernis, un traitement de surface, contrairement à l'huile. Pour un CC exposé à l'humidité,  doit falloir traiter toutes les surfaces. Une rayure est effaçable avec un chiffon imbibé d'alcool pur.

Dans tous les cas, pour ceux que ça pourrait intéresser, je vous invite à trouver 2-3 morceaux de bois pour faire des essais de finition. A votre dispo pour les questions !
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12270
Age : 67
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 28 Déc 2016 - 18:26

Moi après l'huile de lin je suis passé à l'huile de tung pour mes manches de blaireau et certains meubles, il vaut mieux faire ça en été car c'est plus long à sécher entre les couches et pour un résultat au top il faut plusieurs couches. Je dilue un peu la première couche avec de l'huile d'oranger et le résultat est magnifique L'huile de lin est traditionnellement utilisée pour les ponts en teck de bateau car ce type de bois absorbe l'huile. Par contre sur des bois durs comme l'olivier, le cocobolo, l'ébène etc. l'huile ne pénètre pas et c'est la succession des couches d'huile de tung ou de lin qui fait comme un verni en mieux sans les inconvénients car sur du long terme on peut en remettre une couche sans être obligé de décaper et de poncer entre chaque couche comme les vernis
Revenir en haut Aller en bas
Plexus

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 49
Localisation : Ch'ti Land - Lille - Wazemmes - France - GEO
Date d'inscription : 17/09/2016

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 25 Jan 2017 - 14:55

Un vernis bio : le vernis Dammar: recette de fabrication.

Mon premier essai fut un désastre,
non parce que j'ai utilisé de l'essence d'écorces f'oranges, en lieu et place de l'essence de térébenthine,
ni parce que j'ai utilisé de l'huile Tung, en lieu et place de l'huile de lin, pour mater le vernis,
mais parce que j'ai appliqué à la lettre la méthode de dilution de la résine,
avec une chaussette-bas noire, qui a immédiatement déteint, et noirci mon vernis.

Donc laisser la résine se dissoudre directement dans le récipient,
utiliser un bas nylon pour filtrer le vernis, une fois la résine dissoute.

Le résultat est très intéressant, très neutre et mat, proche d'un traitement à l'huile Tung,
à préférer à un traitement à l'huile, pour les bois à faible pénétration, soit les bois les plus résistants à l'eau,
de classe d'usage 4 ou 5, comme le Padouk, Le Wengé, le Bubinga, l'Ovengkol, l'Iroko, le Robinier.

Pour bien connaitre les spécificités et classements des bois.

En ce qui concerne les fournitures,
certains produits sont disponibles sur les grandes enseignes de vente en ligne génériques.

J'ai repéré deux bonnes adresses sur le net, plus spécialisées :
une en France: mon-droguiste.com
une en Allemagne: Dictum

J'ai commandé des produits sur les 2 sites, les 2 maisons sont très sérieuses et pas excessives sur les frais de port.

A noter que la maison Dictum propose gratuitement lors d'une commande, des catalogues papier très instructifs.
Malheureusement, s'il existe une version française de son site de vente, ça n'est pas le cas pour ses catalogues.
Et c'est bien dommage, extrait :



J'ai scanné et mis sous PDF, toute la partie de leur catalogue "conseils finition", consacrée aux produits naturels.
Manque la résine Dammar, mais de nombreux produits et recettes y figurent.

Vous pouvez le télécharger à cette adresse, jusqu'au 9 février :
https://www.transfernow.net/21jni228bj31?lng=fr

Si les modos pouvaient héberger le fichier, de façon à ce qu'il reste dispo sur cette page,
je leur en serait très reconnaissant.


Dernière édition par Plexus le Mer 25 Jan 2017 - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12270
Age : 67
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mer 25 Jan 2017 - 15:53

J'ai la Lignea achetée en Espagne sur un site où j'achète du bois, en première couche mélangée avec un peu d'essence d'oranger. Je ne sers d'un petit pinceau. Le produit vient d'Allemagne mais il y a une traduction en anglais collée sur ma bouteille ce qui facilite la compréhension. J'en suis très content mais pour avoir un joli fini il faut plusieurs couches et le temps de séchage est beaucoup plus long que ce qu'ils disent (2 à 3 jours au moins) car surtout sur des bois durs ça ne pénètre pas mais c'est la succession des couches qui apporte la protection.
Sur des manches de blaireaux que j'ai traité quand je voyais que ça commençais à sécher je massais avec un doigt pour bien répartir. Après plusieurs couches et quand c'est bien sec après la dernière couche on peut polir, el le résultat est magnifique.
Heureusement que le rasage au CC nous apprend à être patient car même dans mon coin où il fait très chaud en été ça m'avais pris 3 semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Geoffrey_C

avatar

Nombre de messages : 76
Age : 24
Localisation : Chalon-sur-Saône - France - GEO
Date d'inscription : 11/02/2017

MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   Mar 18 Avr 2017 - 14:35

Merci pour ce post, j'ai appris beaucoup de chose sur les bois et pour entretenir mon Cc en ébène.
Revenir en haut Aller en bas
http://chaponneau-geoffrey-photographie.weebly.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traitement pour les châsses en bois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traitement pour les châsses en bois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pour du bois
» pour ceux qui aiment le bois vernis par Gazou
» bois spécial pour abri de jardin
» Idée de construction pour les Nouveaux
» Avis de marché - Paris (75) - MuCEM - accord cadre pour 4 ans - 9 lots : bois, peintures, documents graphiques, métaux, céramiques, verres, éthno, textiles - cuirs - fourrures, pierres - plâtres et stucs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Les créations des membres :: Les châsses-
Sauter vers: