Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Restauration d’une coticule

Aller en bas 
AuteurMessage
SFG

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 24
Localisation : Nancy - France
Date d'inscription : 24/07/2015

MessageSujet: Restauration d’une coticule   Jeu 14 Juin 2018 - 11:05

J’ai acquis grâce au bon coin une coticule ayant appartenu à un coiffeur, défigurée par un usage peu soigneux, que j’ai réhabilitée.

Voici une photo provenant de l’annonce de vente :



et l’allure de la pierre telle que je l’ai reçue :


La partie jaune a 10 mm d’épaisseur aux bouts, et moins de 2 mm au plus fin. (La pierre mesure par ailleurs 17,5 × 4,1 cm.)

Mes vues concernant cette pierre étaient
(1) la séparer de son socle (elle y était collée,)
(2) la rendre plate (ce qui impliquait de la décoller pour travailler à l’aise,) et
(3) si possible, la recoller droite (la partie jaune était collée légèrement de travers sur la partie rougeâtre ; ce dont j’ai déduit que la pierre s’était décollée à un moment et avait été recollée par son propriétaire.)

La première étape était de décoller la pierre du socle. Les indices m’ont fait supposer que la pierre n’était à l’origine pas collée au socle, et qu’elle avait été collée au socle en même temps que les parties jaune et rouge avaient été collées ensemble, il y a longtemps, par quelqu’un de peu soigneux. J’ai supposé encore que la colle était de la même qualité que le recollage, et que la méthode la plus simple en viendrait peut-être à bout. J’ai donc fait tremper l’ensemble socle-pierre dans l’eau.
J’ai laissé tremper pendant deux semaines. La colle avait pris une teinte blanchâtre. J’ai tiré sur la pierre… et la partie jaune est venue sans la partie rouge. Je me suis émerveillé de la chance que j’avais eue de ne pas tirer de manière si inégale que la partie jaune eût cassé. Puis, en insistant, j’ai délogé la partie rouge aussi. (Par la suite, le socle, en séchant, s’en fendu en quelques endroits, et le trou pour la pierre a rétréci en largeur. Les fentes ne posent aucun problème, et j’ai facilement et proprement ré-élargi le trou avec un couteau bien aiguisé.)

J’avais maintenant, séparées, une partie rouge qui n’avait visiblement jamais été touchée, et une partie jaune sévèrement concave.

J'ai nettoyé les parties collées, sur lesquelles il restait de la colle, d'abord à la brosse en laiton, puis avec de l'eau savonneuse et une brosse raide. Ces parties n'étaient pas polies, mais rugueuses, pour permettre une meilleure accroche de la colle.

Je devais maintenant recoller la partie jaune sur son support, avant de la planifier. Fine comme elle était, je ne me serais risqué à aucune opération de planification.

J’ai d’abord considéré la résine époxy, comme chez Ardennes-Coticule. Mais pour moi, moins moderne le moyen, mieux c’est – moins industriel, moins toxique, plus facilement réparable. J’ai donc cherché comment on faisait « avant. » J’ai trouvé sur ce forum que les coticules étaient anciennement collées à leur support au moyen de colophane.
La colophane est un composant de la térébenthine ; les autres sont l’eau et l’essence de térébenthine. La colophane est utilisée par les joueur d’instruments à archet ; sans colophane, le violon, le violoncelle &c ne produiraient aucun son sous l’archet. La colophane entre aussi dans la composition de vernis en lutherie. Les handballeurs et les danseurs utilisent la colophane, en poudre, pour, respectivement, que leurs mains adhèrent au ballon, et leurs chaussons à la piste.
Je me suis rendu à Nancy où j’ai rencontré un luthier qui m’a donné de la colophane. J’ai réduit cette colophane en poudre, en ai saupoudré les deux pierres, et ai mises ces dernières au four, avec la température réglée à 120 °C. (Moins chaud, la colophane ne fondait pas suffisamment.) Une fois que les deux pierres avaient été nappées, je les ai laissées refroidir. Puis j’ai posé les pierres l’une sur l’autre, colophane contre colophane, et je les ai remises à 120 °C. La pierre jaune a fini par s’enfoncer vers la pierre rouge à travers la colophane fondue. J’ai retiré la paire du four et ai délicatement, avec des mouvements circulaires, rapproché autant que possible la partie blanche de la partie rouge, afin que la couche de colophane soit la plus fine. Puis, pendant que la colophane refroidissait, j’ai parfaitement aligné la blanche avec la rouge.
(J’ai procédé ainsi en deux étapes pour éviter les bulles d’air dans la colophane entre les deux pierres – précaution excessive. Dans le temps, on procédait ainsi :
Yo Wan a écrit:
Les pierres découpées aux mêmes dimensions sont chauffées sur une plaque de poêle destinée aux fers à repasser. Puis l’une est posée sur de la poudre de colophane qui fond et l’enduit, ensuite sur l’autre pierre.
Il faut en effet que les deux pierres soient chaudes. Ma colophane fondue n’accrochait pas à de la pierre froide.)
Beaucoup de colophane avait débordé d’entre les pierres. J’ai d’abord retiré la majorité de ce qui a débordé au couteau, d’abord en raclant ce qui était encore fluide, puis en cassant ce qui était devenu solide (et en récupérant soigneusement la colophane pour le prochain collage de coticule) ; puis j’ai nettoyé le reste avec de l’essence de térébenthine, le solvant naturel de la colophane.
Pour être sûr de la solidité du collage à la colophane, j’avais auparavant fait un test en collant deux bouts de pierre lisse avec une toute petite quantité de colophane. La surface de collage était d’environ 8 cm² environ, et pourtant, tirez comme vous voulez, il était impossible de séparer les deux morceaux avec les mains.

Les deux pierres étaient maintenant solidement réunies. (La colle de peau aurait été un autre moyen ancien de réunir les deux pierres.) Restait à planifier la partie jaune. Les extrémités étant nettement plus épaisse que la partie la plus fine, plutôt que d’y aller à l’abrasif, j’ai préféré commencer par scier, car cela me paraissait plus rapide, et cela me permettait aussi de récupérer des petits morceaux de coticule.

Dans un étau incliné de telle manière que les mors soient verticaux, j’ai serré la pierre entre des petits tasseaux. Avant cela, j’avais placé des morceaux de cornière sur les mors, pour à la fois guider la lame de la scie et protéger les mors de celle-ci. J’ai utilisé simple une scie à métaux, de l’eau et du sable. Ma compagne déposait des pincées de sable sur la pierre, au niveau de la rainure pratiquée par la scie, et je versais de l’eau, qui emportait le sable dans la rainure et refroidissait le tout, avec une bouteille de sauce soja.


Ç’a été long. À la fin, la lame de scie avait perdu toute sa peinture bleue, était bellement polie, et ses dents étaient devenue bien rondes et douces.

J’ai scié bien au-dessus du niveau désiré, pour éviter tout risque de creuser dans la surface finale, ce qui m’a laissé encore beaucoup de matière à enlever ensuite à la meule à eau.
La meule à eau (motorisée, en carborundum,) a travaillé vite, et peut-être aurais-je mis moins de temps à retirer tout « l’excès » de coticule à la meule qu’en commençant à la scie ; mais alors je n’aurais pas obtenu de fragment de coticule pour faire un bout.
Après avoir dégrossi à la meule à eau, j’ai fini avec du papier de verre, allant du grain 120 au grain 1000, à sec.
Le collage à la colophane n'a souffert ni causé le moindre problème au cours de ces opérations.

Voici le résultat : (Le coin était abîmé à l'origine.)




Avec l’un des fragments de coticule obtenu par sciage, j’ai fabriqué un bout. J’ai scié un morceau d’une minuscule pierre de la même nature que la rouge sous ma coticule, (une pierre en parallélépipède rectangle de 100 × 20 × 7 mm, trouvée chez Emmaüs,) et je l’ai collé à mon fragment de coticule au moyen de colophane. Puis j’ai équarri le bout obtenu au papier de verre, et j’ai obtenu ceci :


Dernière édition par SFG le Mar 19 Juin 2018 - 10:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
subguild

avatar

Nombre de messages : 211
Age : 44
Localisation : cagnes sur mer - FRANCE - GEO
Date d'inscription : 27/03/2018

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Jeu 14 Juin 2018 - 11:15

génial ta restauration de coti!!! j'imagine en plus que tu l'as eu à un bon prix....Bravo...t'en as pour un bout de temps avec celle là... cheers
Revenir en haut Aller en bas
Kinnor

avatar

Nombre de messages : 4862
Age : 38
Localisation : Auteuil - France - GEO
Date d'inscription : 31/08/2015

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Jeu 14 Juin 2018 - 17:48

super intéressant
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12719
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Jeu 14 Juin 2018 - 22:42

Alors là chapeau, tu as du vraiment en baver au moment du sciage, je n'aurais pas cru ça possible respect Je suppose que la lame de scie ne doit plus couper grand chose maintenant à moins qu'après ce passage au coticule tu puisses te raser avec Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Yo Wan

avatar

Nombre de messages : 5948
Age : 56
Localisation : Theux - Belgique - GEO
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Ven 15 Juin 2018 - 21:17

Beau boulot, je n'aurais pas osé le sciage.
Bon, il reste très peu d'épaisseur mais ça peut tenir plusieurs années si tu ne deviens pas restaurateur compulsif.

Remarques
C'est UN coticule
La pierre rouge est la Rouge de Salm
Revenir en haut Aller en bas
Tcharpé

avatar

Nombre de messages : 4254
Age : 56
Localisation : Toulon - France - GEO
Date d'inscription : 05/05/2012

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Ven 15 Juin 2018 - 21:22

très bel effet pour le bout ! drunken
Revenir en haut Aller en bas
http://tcharpe.over-blog.com/
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12719
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Ven 15 Juin 2018 - 22:21

Yo Wan a écrit:
Remarques
C'est UN coticule
Tu as beau le répéter ça ne passe pas :spamafot: C'est la tendance actuelle de féminiser n'importe quoi donc on pourrait dire une diamant, une saphir, une rubis Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Chewbacca
Admin
avatar

Nombre de messages : 8531
Age : 48
Localisation : 01300 Belley - France - GEO
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 5:43

El Bretón Andaluz a écrit:

Tu as beau le répéter ça ne passe pas :spamafot: C'est la tendance actuelle de féminiser n'importe quoi donc on pourrait dire une diamant, une saphir, une rubis Twisted Evil

Note pour plus tard: Faire monter et sertir un coticule sur la prochaine bague pour mon épouse, et pis ça tombe bien j'en ai à la maison.

Sinon, c'est pas d'aujourd'hui qu'on dit "une" Coticule, mon père le disait déjà, comme il disait de sa "Bleue", donc quelque part, normal que j'ai du mal à dire "un" Coticule :spamafot:

Après, est-ce grave?

_________________
That’s cause a droid don’t pull people’s arms out of their sockets when they lose. Wookiees are known to do that.   


Les vidéos Wookiesques
Ma rotation 2015

La boutique Kachiic Créations: Les cuirs d'affilage
La boutique Kachiic Créations: Les Kits de démarrage
Revenir en haut Aller en bas
http://lescuirsdechewbacca.over-blog.com/
Alunni

avatar

Nombre de messages : 3639
Age : 72
Localisation : Nice-06000-GEO
Date d'inscription : 23/03/2013

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 6:30

Chapeau....! Quelle patience,un peu de chance aussi qu'elle ne casse pouce
Revenir en haut Aller en bas
Yo Wan

avatar

Nombre de messages : 5948
Age : 56
Localisation : Theux - Belgique - GEO
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 9:00

Chewbacca a écrit:
El Bretón Andaluz a écrit:

Tu as beau le répéter ça ne passe pas :spamafot: C'est la tendance actuelle de féminiser n'importe quoi donc on pourrait dire une diamant, une saphir, une rubis Twisted Evil

Note pour plus tard: Faire monter et sertir un coticule sur la prochaine bague pour mon épouse, et pis ça tombe bien j'en ai à la maison.

Sinon, c'est pas d'aujourd'hui qu'on dit "une" Coticule, mon père le disait déjà, comme il disait de sa "Bleue", donc quelque part, normal que j'ai du mal à dire "un" Coticule :spamafot:

Après, est-ce grave?

Ça vient de fait qu'il y a aussi une cUticule, la petite peau à la base de l'ongle.

Retenir qu'il y a deux faces sur un combo : un coticule et un coticou...es

Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12719
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 11:32

Chewbacca a écrit:
El Bretón Andaluz a écrit:

Tu as beau le répéter ça ne passe pas :spamafot: C'est la tendance actuelle de féminiser n'importe quoi donc on pourrait dire une diamant, une saphir, une rubis Twisted Evil

Note pour plus tard: Faire monter et sertir un coticule sur la prochaine bague pour mon épouse, et pis ça tombe bien j'en ai à la maison.

Sinon, c'est pas d'aujourd'hui qu'on dit "une" Coticule, mon père le disait déjà, comme il disait de sa "Bleue", donc quelque part, normal que j'ai du mal à dire "un" Coticule :spamafot:

Après, est-ce grave?
Moi aussi ça me coûte mais il n'y a pas que les français car en Espagne ils hispanisent le mot en l'appelant la coticula.
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
avatar

Nombre de messages : 7664
Age : 58
Localisation : Montaut 09700 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 12:30

SOLUTION : UNE pierre de coticule cheers
Comme ça tout le monde est content et on ne se prend plus la tête avec le masculin ou le féminin.
D'ailleurs, pour moi aussi un coticule c'est rédhibitoire.

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

coupechoupassion : vente de rasoirs et accessoires - restaurations et affilages ~ commander mon livre : "l'art du rasage à l'ancienne"[/url]


Dernière édition par Pascal13692 le Sam 16 Juin 2018 - 20:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://espritcoupechou.wixsite.com/esprit-coupe-chou
Razor Edge

avatar

Nombre de messages : 481
Age : 37
Localisation : Montbéliard
Date d'inscription : 17/10/2016

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Sam 16 Juin 2018 - 13:01

impressionnant, bravo!
Revenir en haut Aller en bas
staxbassman

avatar

Nombre de messages : 1307
Age : 55
Localisation : Villeurbanne - GEO
Date d'inscription : 28/08/2014

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Dim 17 Juin 2018 - 10:17

C'est ce qui est génial sur ce forum ... Y'a toujours un "lascar" pour tenter l'impossible et faire la preuve que c'est réalisable ...
Bravo et merci l'ami ...
Revenir en haut Aller en bas
http://staxbassman.wixsite.com/rasage-vintage
subguild

avatar

Nombre de messages : 211
Age : 44
Localisation : cagnes sur mer - FRANCE - GEO
Date d'inscription : 27/03/2018

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Dim 17 Juin 2018 - 17:30

un jour, j'aurais peut être la chance d'en avoir une!!! ( pierre de coticule...)
Revenir en haut Aller en bas
SFG

avatar

Nombre de messages : 18
Age : 24
Localisation : Nancy - France
Date d'inscription : 24/07/2015

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Lun 18 Juin 2018 - 21:32

Pour le genre féminin, j'avais accepté comme autorité ce petit ouvrage : http://coticule.be/heritage.html?file=tl_files/PDF%20articles/Coticule_Translated.pdf
De plus, le mot latin coticula, diminutif de cos (« pierre à aiguiser ») est féminin.
Revenir en haut Aller en bas
Yo Wan

avatar

Nombre de messages : 5948
Age : 56
Localisation : Theux - Belgique - GEO
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Lun 18 Juin 2018 - 21:51

SFG a écrit:
Pour le genre féminin, j'avais accepté comme autorité ce petit ouvrage : http://coticule.be/heritage.html?file=tl_files/PDF%20articles/Coticule_Translated.pdf
De plus, le mot latin coticula, diminutif de cos (« pierre à aiguiser ») est féminin.

Certes, mais je note qu'il dit que les deux s'utilisent, mais surtout que les géologues utilisent le masculin. Je préfère donc me ranger à l'avis d'un géologues.
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12719
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Lun 18 Juin 2018 - 21:53

Merci pour ce petit livre très intéressant. Donc les espagnols ont raison de dire coticula cheers Après en avoir parcouru les grandes lignes je me demande si Yo Wan a raison d'insister sur le masculin. De plus toutes les variétés ont un nom féminin comme la lacneuse, la veinette etc. Bon, ça peut être le nom donné aux veines où elles ont été trouvées, néanmoins on dit j'ai une lacneuse, (sous entendu une coticule) on devrait peut-être dire j'ai un lacneur Rolling Eyes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Bart51

avatar

Nombre de messages : 1364
Age : 37
Localisation : Saint Memmie - France - GEO
Date d'inscription : 24/06/2016

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Mar 19 Juin 2018 - 20:36

Sympa Smile Merci
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
avatar

Nombre de messages : 7664
Age : 58
Localisation : Montaut 09700 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Mar 19 Juin 2018 - 20:47

1 - Les géologues n'ont pas toujours raison
2 - les Belges sont parfois têtus
3 - Ne parlons même pas des géologues Belges ohwell lol!

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

coupechoupassion : vente de rasoirs et accessoires - restaurations et affilages ~ commander mon livre : "l'art du rasage à l'ancienne"[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://espritcoupechou.wixsite.com/esprit-coupe-chou
romanobzh

avatar

Nombre de messages : 344
Age : 35
Localisation : La Grigonnais 44
Date d'inscription : 09/09/2017

MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   Jeu 21 Juin 2018 - 9:56

C'est dingue ce que l'on peut remettre en état avec juste un peu de temps et d'huile de coude jap (et surtout l'idée de le faire jap jap ).
Comme neuf Very Happy .
Il n'y a plus qu'à...
hello
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Restauration d’une coticule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Restauration d’une coticule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Bordeaux - restauration d'un spécimen (naturalia - crocodile)
» Restauration de ma vespa 150 de 1962
» Avis de marché - Musée du Louvre - Restauration des boiseries du salon de Luynes
» Restauration Vespa PX
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Histoire du rasage :: Restauration de matériel-
Sauter vers: