Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livres en français sur la pogonotomie

Aller en bas 
AuteurMessage
cheesegeek

avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Livres en français sur la pogonotomie   Dim 11 Mar 2018 - 16:21

Je me lance! Petite revue (non exhaustive) sur les différents ouvrages concernant la pogonotomie en français. Comme je me focalise sur le rasage, il n'y aura pas de livres sur la coutellerie (Le "Camille Pagé") ou plus orientés "collectionneur" (Jardella, Delaide & Morand ... ), sur une ville (Sheffield), sur les "marques" (Goin's), sur la barbe (Pogonologie) etc...

Je n'ai pas non plus mis les livres de formation des barbiers même si certains sont de très bonne facture (comme l'anglais, Mark's barber guide), si j'ai le courage je complèterais ! Pour les illustrations, une photo avec un CC de JC2C pour vous faire une idée de la taille...

"La pogonotomie, ou l'art d'apprendre à se raser soi-même"
, avec la manière de connoître toutes sortes de pierres propres à affiler tous les outils ou instrumens... suivi d'une observation importante sur la saignée. " par Jean Jacques Perret (1769)

Photo page de grand titre - première édition (cliquer):
 

Trois éditions historiques 1769 Paris / 1770 Yverdon / 1791 Berne
Pour la dernière édition, elle est décrite comme une contrefaçon (sans nom d'auteur et sous un titre différent), dans "La France littéraire ou dictionnaire bibliographique des savants, historiens...", Volume 7 de Joseph Marie Quérard.
On trouve aussi, dans ce dernier, une courte biographie de Perret et une mention de ses autres ouvrages sur la coutellerie et l'acier.

Ouvrage fondateur pour ce qui est de la pogonotomie en français. Il partage avec pas mal d'ouvrages de l'époque de nombreuses caractéristiques, notamment une volonté encyclopédique et méthodique, approche qui n'en reste pas moins déroutante parfois.
On va ainsi recenser tout un tas de pierres par des appelations assez fantasques et devenues obscures avec le temps, les pierres du Levant (du port de Joppé ou Jaffre p. 86) ou la "verte" de Lorraine, mais très vite on comprend que, pour lui, la pierre de choix est une coticule, notamment de la Venette.
On notera aussi quelques préparations dont l'inocuité n'est pas prouvée, et des affirmations dans le domaine de la métallurgie ou de la chimie qui laissent parfois un peu rêveur. L'optique "hygiéniste" de l'introduction nous parait aussi un peu moins parlante pour des "modernes" déjà convertis.
A noter un gros usage de l'huile d'olive (p. 7) y compris pour la coticule, une introduction du "fauchage" (ancêtre du "G-Slide" p. 72), un test de l'ongle pour vérifier la dureté de la coticule, l'usage de la langue pour gonfler le visage, et la graisse de pot-au feu (41) pour lier les poudres destinées aux cuirs le cuir des rasoirs, l'usage de deux rasoirs avec des finitions différentes, etc...  
La lecture reste assez fascinante, malgré un style ampoulé qui a vieilli, puisqu'on mesure que le savoir parfois durement acquis et dont on peut se targuer, était déjà connu il y a plus de 300 ans ... Ainsi, le livre va donc à juste titre mentionner, pour profiter d'un bon rasage, la qualité de l'acier, l'importance de l'affinage, de la préparation...
Les gravures finales sont assez belles et nous rappellent que l'art de l'affilage sur une raquette est une pratique des plus anciennes. Toute la partie finale où on a un traité sur l'affutage de tout un tas d'outils est bien moins passionnante.

L'ouvrage est doté d'un volet "publicitaire" puisque Perret y fait l'apologie de son rasoir (un rasoir doté d'une manchon).

Photo page de grand titre - seconde édition (cliquer):
 

PS: les numéros de pages renvoient à l'édition d'Yverdon


La Pogonotomie, ou l'art d'apprendre à se raser soi-même
Dusuel, La Pogonotomie, ou l'art d'apprendre à se raser soi-même, 1789
(Parfois orthographé Dusnel) mentionné dans le " Grand dictionnaire universel du XIXe siècle : français, historique, géographique, mythologique, bibliographique.... Tome 2 par  Pierre Larousse page 210 dans l'article sur la barbe.

Jamais réussi à le trouver (notamment sur Gallica), et je doute parfois de son existence (mais c'est alors la frustration de la recherche infructueuse ;-)  ).

"Traité sur la pogonotomie, ou L'art de se raser soi-même"
suivi d'observations sur la nécessité des cuirs à rasoirs.
par Alphonse Bouchard (1819)

Illustration (reprint):
 

Petit ouvrage de seulement 26 pages mais ce qui frappe c'est qu'il contient de très nombreuses bonnes idées (quasiment une par page).
L'auteur a du lire l'ouvrage de Perret puisque certaines formulations sont étrangement proches (test de l'ongle pour la coticule, définition du poil) et que certaines pratiques sont elles-aussi "curieusement" similaires.
De là, à dire que cet ouvrage est une ré-écriture de l'ouvrage de Perret, épuré et simplifié, il y a un pas que nous ne franchirons pas, mais qui peut donner une très bonne idée du contenu.
On retrouve ainsi l'usage possible de deux rasoirs pour chaque rasage, il parle d'une coupe oblique (et là c'est clairement un "G slide" p.10 ). Il mentionne l'huile d'olive constamment notamment pour la coticule, et il gonfle son nostril avec sa langue (p. 11)... et il critique le savon trop collant (ce qui me ravit p.7). L'introduction mentionne les troubles des dernières décennies comme une des raisons du développement de la pogonotomie.
Bref c'est court mais pratique et dense (et pour l'époque bien fait)...
Notons, là aussi, que comme Perret, l'ouvrage est celui d'un "commerçant" celui d'un fabricant de cuirs et cela se sent dans les dernières pages!

Disponible en reprint

Précis sur la pâte minérale
et les moyens d'en faire usage suivi d'observations sur les cuirs à rasoirs et la manière de se raser
par Pradier (1822)

Photo - Page de couverture (cliquer):
 

Tout petit fascicule (quelques pages), qui contient un court volet sur le rasage (entretien, préparation, savonnage et manipulation du rasoir), les quelques pages restantes sont consacrées à l'entretien des cuirs (notamment avec sa propre pâte). Pour les collectionneurs...


"Essai sur la barbe et sur l'art de se raser"
par Aubril (1860)


Photo couverture (cliquer):
 

Plus un fascicule (80 pages) qu'un petit essai dont la volonté publicitaire est assez claire (en 1860 Aubril vend des rasoirs et la fameuse pâte Aubril pour l'entretien des cuirs).
La première partie consacrée à la barbe est plutôt plaisante et alerte, mais manquera un peu de fond pour ceux qui veulent un réel panorama historique (même si on y trouve quelques références intéressantes). Ce n'est que l'un des derniers chapitres qui est consacré à la pogonotomie en tant que telle.
Rien de révolutionnaire mais plutôt des conseils frappés au coin du bon sens (seul bizarrerie, il "chauffe" le rasoir dans sa poche mais il se rase à l'eau froide).

Au final, une lecture plaisante mais rien de révolutionnaire pour le pogonotome averti et plutôt moins complet que le pourtant plus court texte de Bouchard.

Disponible en "reprint" et sur différents sites.



L'art de se raser
Par Georges Malet (1927)

Photo couverture (cliquer):
 

On cite rarement ce court ouvrage (moins de 80 très courtes pages) pourtant plus récent que ceux des grands anciens. Ce qui limite sans doute sa notoriété, c'est qu'après une préface assez plaisante, l'auteur se concentre sur ce qui fait, pour lui, un bon rasage, et l'unique, ou presque, sujet de son étude va être la mousse.
Dans l'absolu, c'est une bonne idée puisque nous professons aussi ici qu'une bonne mousse c'est déjà une énorme partie du rasage, mais cela reste un peu court. La thèse principale est qu'il faut donc une très bonne mousse,  bien préparée, sans reste de savon et étalée avec méthode.  
C'est bien, certes, mais c'est un peu court (quasiment rien sur le rasoir par exemple) !

À noter cependant, le test du blaireau pour savoir si on a bien monter sa mousse: le laisser sécher, puis une fois sec le secouer, si une poudre s'échappe, on vait bien fait monter la mousser, si certains poils restent collés, le savon était resté sous sa forme de savon.

Du même auteur, il existe deux autres fascicules :
* "Traitement des peaux délicates et des barbes difficiles"
* "La première barbe (conseils aux adolescents)"


Théorie de la barbe ou comment il faut se raser
Par Georges Malet (1928)

Photo couverture (cliquer):
 

Georges Malet a visiblement tenté de devenir le spécialiste de la barbe dans l'entre-deux guerres. Ce volume plus important que le précédent se veut être le guide permettant d'obtenir un bon rasage.
On y retrouve son obsession pour la réalisation d'une mousse de qualité. Pour résumer, une fois préparé à l'eau, le savon doit s'appliquer plus sur le poil que sur la peau (technique!) pour dissoudre le sebum. Une fois cette étape passée on doit convertir entièremnet le savon en mouse, pour diverses raisons (structure du poil, redressement du poil, etc), et une fois cette alchimie faite rasze avec légèreté en analysant bien l'implantation de ses poils...
Particularité, lui, (on aura le droit à toutes les théories) est partisan d'un eau à températre ambiante (p122). Il évoque aussi un peu l'entretien du rasage (il faut le repasser, mais il ne donne presque pas de détail), et de temps en temps il propose de le passer sur un cuir saupoudré de poudre d'aluminium (p143). On peut se dire que nos ancètres auront tout essayé en matière d'affilage!
Il évoque aussi son test du blaireau (p132), et il défend toujours avec véhémence le baton de savon (stick) perforé utilisé avec un fixe-savon (manchon).

À noter aussi une défense du rasoir traditionnel face au rasoir mécanique.

Un peu plus convaincant que le précédent, il semble constituer une sorte de contrepoint par rapport à ceux qui ne jurent que par l'affilage et oublient un peu le rasage (dommage pour des pogonotomes), là c'est l'inverse... C'est surement utile d'avoir un avis différent mais la vérité est surement entre les deux...




"Rasé de près..."
"ou la perfection quotidienne au masculin" par  Wallace G. Pinfold  (1999)

Photo couverture (cliquer):
 

Paru une peu avant la grande mode des miscellanées, ce livre en reprend un peu les pratiques en compilant un grand nombre d'éléments en rapport avec le rasage (articles, photos, publicité, poèmes, citations...).
C'est coloré, amusant, parfois érudit, parfois léger, et on peut apprécier d'y picorer quelques informations...
En revanche pour ce qui est de la pogonotomie en elle-même, c'est assez désastreux, le coupe-chou ne semble y être évoqué qu'au passé, alors qu'on y évoque les vertus du dernier rasoir à trois lames de l'époque. On y prophétise la disparition prochaine du blaireau et les vertus de la mousse en bombe...
Donc livre sympathique sur le rasage, tant qu'il ne s'agit pas vraiment de se raser.

L'art du rasage à l'ancienne
Par Pascal Dufourmantel

Photo couvertures (cliquer):
 
Pascal étant administrateur par ici, on pourrait simplement se demander si on est autorisé à dire du mal de son ouvrage ! Question doublement rhétorique, puisqu'en fait elle ne se pose aucunement et que son auteur est des plus ouverts à la discussion.
L'ouvrage est une sorte de compilation, dans le meilleur sens du terme, des savoirs acquis avec le temps sur ce forum et il couvre un spectre large, de la préparation à la restauration en passant bien entendu par le rasage, le choix du blaireau, etc. Cela en fait un ouvrage parfaitement adapté aux néophites ou à ceux qui veulent compléter leurs savoir.
Bien sûr, certains voudraient en avoir plus (sur l'histoire, sur la restauration), mais c'est déjà qu'ils ne sont déjà plus dans la cible...
Bref, amis débutants, commencez par celui-ci.

Disponible auprès de l'auteur ! On en trouve encore auprès de quelques anciens...


"Le coupe-chou pour les débutants"
"Ou comment économiser plusieurs centaines d'euros par an" par Gabriel Ollivier (2018)

Photo couverture (cliquer):
 

Petit fascicule de 34 pages incluant des photos et illustrations.
Le titre et le démarrage de l'ouvrage insistent sur le côté "gain", ce qui est assez pertinent parce que c'est souvent l'une des motivations pour les néophytes (et que c'est assez vendeur comme titre) mais un peu juste car on oublie pour le coup d'autres motivations (esthétiques au sens large, sentimentales, ou écologiques) qui pourraient trouver leur compte dans une initiation (l'auteur parle d'ailleurs aussi de plaisir un peu plus loin). Son choix amène aussi un type de pratique (qui n'est pas celle de tous les pogonotomes) à savoir se limiter à l'essentiel sur le matériel.

Le livre contient plusieurs conseils, très classiques, mais pertinents (guide des positions (p21), affilage en "X" (p30), se rapprocher de connaisseurs, etc). Il contient aussi, malheureusement des approximations ou simplifications qui pourraient causer quelques déceptions.
Dans l'anecdotique, lors de la présentation de la pogonotomie, il cite Bouchard (p8) mais pas Perret.  Plus essentiel, par exemple comme pierre à aiguiser il a choisi une BBW qu'il rebaptise pierre à coticule ce qui n'est "pas totalement exact" (là encore dans le souci minimaliste il faut une pierre polyvalente et la "vraie" coticule serait sûrement plus opportune). De la même manière, si la méthode de test de l'efficacité de l'affutage, par le poil de bras est reconnue, la découpe d'une feuille de papier est assez hérétique (disons que cela démontre bien la qualité de l'affilage... avant de ruiner le fil).
Pareillement, après la pierre, on passe à des cuirs avec pâte (3) mais sans cuir nu pour finir. Cela peut mener à un coupe chou très agressif et assez peu doux. Pour le rasage il recommande un blaireau à poil blanc (bon choix), mais il rejette un peu vite, le poil noir qui fait le bonheur de certains surtout avec des savons un peu durs (il utilise une crème).

Au final, l'ouvrage décrit honnêtement la routine de l'auteur (qui ne se rase pas quotidiennement), et qui lui donne satisfaction. Cela pourra servir à certains mais quelques manques ou erreurs pourraient causer quelques soucis à bien d'autres. À noter, quelques lourdeurs d'écriture par endroit.


Dernière édition par cheesegeek le Mar 5 Juin 2018 - 16:26, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
cheesegeek

avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Livres en français sur la pogonotomie   Jeu 22 Mar 2018 - 8:47

Bon  cela risque, assez logiquement, de ne pas passionner les foules (euphémisme ;-) ) mais ajout d'un livre de Georges Malet et précisions sur celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Pascal13692
Modo
avatar

Nombre de messages : 7639
Age : 58
Localisation : Montaut 09700 - GEO
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: Livres en français sur la pogonotomie   Jeu 22 Mar 2018 - 20:41

Précisions :
- On peut dire du mal de mon bouquin, cela me permettra de corriger ou d'améliorer si un jour il y a une suite

- je n'ai plus d'exemplaire. Pour ceux qui en voudrait, J-Charles en possède encore quelques uns.

_________________
N'allez pas là où le chemin vous mène. Allez là où il n'y a pas encore de chemin et laissez une nouvelle trace.

coupechoupassion : vente de rasoirs et accessoires - restaurations et affilages ~ commander mon livre : "l'art du rasage à l'ancienne"[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://espritcoupechou.wixsite.com/esprit-coupe-chou
cheesegeek

avatar

Nombre de messages : 2166
Age : 45
Localisation : Nord-Isère
Date d'inscription : 06/01/2010

MessageSujet: Re: Livres en français sur la pogonotomie   Mar 22 Mai 2018 - 17:20

Mise à jour pour le livre de G. Ollivier, le "banni" (J'ai demandé l'autorisation avant).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livres en français sur la pogonotomie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livres en français sur la pogonotomie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [b]le livre des livres pour enfants[/b] de François Rivière
» Un excellent livre de go en français
» SEULS LES POISSONS de Françoise Kerymer
» A quand les dvd et les livres en français d'Elizabeth Gaskell!!
» Poupées débutantes : les livres en français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Histoire du rasage :: Origine du coupe-chou et historique-
Sauter vers: