Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~

Le Club de ceux qui se rasent comme les cow-boys
 
AccueilwikiRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 30 Mar 2015 - 21:56



Dernière édition par Fye le Lun 18 Déc 2017 - 13:56, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 30 Mar 2015 - 22:38

Chapitre Ier : Cours de rasage des familles.

Comme tous, ou au moins beaucoup, je suppose que c'est un ascendant qui vous a transmis l'art du rasoir. En tout cas, c'est mon cas.

Je dois avoir 7 ou 8 ans quand mon père, pour s'amuser, me fait le coup du mascara de maman au dessus des lèvres. Il faut dire que j'ai toujours rêvé d'avoir une moustache. Zorro oblige. Pendant toute une journée, me voilà donc héros capillaire faute d'être masqué. Ce que mon père n'imaginait pas, c'est que le lendemain, il faudrait raser cette moustache toute fictive qu'elle soit.

C'est un dimanche matin, et pour une fois, mon père est dans la salle de bain, le visage couvert de mousse. Je trouve cela trop classe. Il faut dire que mon père a toujours eut fière allure. Je m'approche donc, et comme savent le faire les gamins, je harcèle mon paternel pour avoir le droit de passer au rasoir.

Petite précision : mon père, s'il se rase chaque matin, ne le fait qu'à coup de Gilette, et gel à raser.

Mais je m'en fiche, je vais avoir le droit de toucher à son rasoir. Enfin c'est ce que je pensais. Mon père a toujours eu une manière particulière de nous apprendre les choses, à mon père est à moi : les choses moins amusantes avant les sympas. L'exemple le plus parlant, c'est nettoyer, et démonter une arme, avant de pouvoir tirer un coup. Et donc, je me retrouve face à mon père, une barbe de bulles blanches sur le visage, qui me montre sa technique :


  1. Poser une noix de gel au creux de la main.
  2. Serrer les doigts, et creuser la main.
  3. Bien mouiller le blaireau.
  4. Et monter le gel en mayonnaise, jusqu'à avoir une main pleine de mousse.
  5. Enfin, prendre avec les doigts et étaler.



La démonstration faite, c'est à mon tour. Inutile de vous dire que pour ma part, ce fut une réussite mitigée. Mon père est donc bon pour une troisième montée de mousse. Ensuite, je me souviens de l'escroquerie dont j'ai été la victime. Je pensais avoir droit au rasage, le vrai : joue, cou, moustache ! Mais non, juste les joue, et roule !
Je pense qu'il n'était pas très chaud pour jouer de la lame avec maman dans les parage. Et vu qu'elle est portugaise, je le comprends.

Toujours chez mes grands-parents, un autre matin, mon arrière-grand-père pointe le bout de son nez dans la cuisine. Je suis plus vieux, je crois que mes douze ans ont sonné. Pour une fois, je suis debout assez tôt pour voir le vieil homme au levé. Enfin presque : moi je suis attablé à un bol de chocolat au lait, et lui a presque fini sa toilette, avant de partir, comme chaque jour, chercher son journal en ville, et ne rentrer que pour l'apéro.
Enfin, à cet âge-là, je ne me doutais pas de ce qu'il pouvait faire de ses matinées.

En tout cas, je vois l'homme pas très épais d'attaquer à la prise au dessus de l'évier. C'est la première fois que je vois un rasoir électrique. Je crois me souvenir qu'il disait s'être assez fait chié à se raser toute sa vie, et que désormais, il avait bien le droit d'être fainéant.
Et de le regarder utiliser la bête qui fait un vacarme d'enfer.

Il en reste un, dans la maison, mon grand-père. Lui, je ne l'ai jamais vu se raser complètement. Je sais qu'il utilise de vieux jetables, et de la mousse en bombe. Je sais aussi que certaines choses arrivent à l'émouvoir, comme le jour où j'ai déclaré ne plus vouloir qu'écrire avec un sublime stylo plume, avec une plume en or, et qu'il nous a fait courir les magasins de campagne pour en trouver un. Du coup, dans un mois, je serais là-bas, et j'ai hâte de lui montrer mes achats, et ma technique de rasage. Avec un peu de chance, j'aurais le droit à une démonstration. Sans oublier mon père.

Je garde donc l'espoir de voir trois générations se battre dans la salle de bain pour apprendre plus de cet art qui se perd dans notre famille.

Et vous, vous la montez comment votre mousse ?
Revenir en haut Aller en bas
Cabarfeidh

avatar

Nombre de messages : 11836
Age : 61
Localisation : Paris 7ème -GEO
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 30 Mar 2015 - 22:49

Comment je monte ma mousse? avec délectation! Very Happy

...Et directement au visage, en attendant mon bol chauffant.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.dominique-lelys.fr/
antoine46

avatar

Nombre de messages : 2000
Age : 45
Localisation : lot
Date d'inscription : 12/08/2013

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 30 Mar 2015 - 23:06

histoire sympa.....
Moi direct sur le visage même si j'ai un bol chauffant (j'aime ces mot français qui remplacent les mots anglais merci Cabarfeidh)
Et moi aussi j'ai commencé à nettoyer et fabriquer les balles avant de toucher aux armes Wink
Revenir en haut Aller en bas
barbe-à-truc

avatar

Nombre de messages : 2774
Age : 44
Localisation : loiret
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 30 Mar 2015 - 23:15

Montage directe sur le visage et malheureusement je suis autodidactes...
Enfin j'ai eu un bon coup de main de votre part.
Merci a vous!
Et a toi pour ce joli récit.
Revenir en haut Aller en bas
squelettor

avatar

Nombre de messages : 2674
Age : 39
Localisation : Wanze (Belgique) - GEO
Date d'inscription : 14/04/2012

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mar 31 Mar 2015 - 7:04

Joli récit.

Je n'ai jamais eu la chance d'avoir un parent qui se rase au cc, donc j'ai tout appris sur le forum et par essai-erreur. La seule chance que j'ai eu c'est que mon père avait un cc qu'il avait reçu très longtemps au part avant mais jamais utilisé.
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12875
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mar 31 Mar 2015 - 10:29

Oui ce récit est très sympa. Pour monter ma mousse c'est scuttle pour les savons et crèmes à raser et sur le groin quand j'utilise un stick.
Revenir en haut Aller en bas
rem.44
Modo
avatar

Nombre de messages : 10239
Age : 46
Localisation : La tête dans le Muscadet
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mar 31 Mar 2015 - 10:44

Je charge bien le blaireau sur le savon, puis montage de la mousse sur le visage, comme les copains.

Sinon, pas de CC familial, pour moi : génération spontanée autodidacte, en quelque sorte, avec l'aide du forum, à ses (mes) débuts ! Wink

_________________
Un coupe-chou, c' est bien.
Deux coupe-chou, c' est trop.
Trois coupe-chou, c' est pas assez ...

Les premières coupures sont les plus douces, elles n' ont pas encore le goût amer de l' expérience.

Mon arsenal

J'en ai plein les tiroirs ...

Mes vidéos de rasage
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/CCCREM44
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 13 Avr 2015 - 22:26

Episode 2 : Moi, moche et pas chiant

Oui, je sais, je suis passé, et disparu. Dommage, je voulais poster avant d'user de mes nouvelles armes. Les joies du boulot et du soleil...

Bien, pour ce second opus, je voudrais partager avec vous mes années de rasage. Une première période de ma vie dont je ne suis pas très fier. Pas parce qu'il n'y a rien de flambant dans la chose, mais parce que je me suis laissé aller. Se raser correctement, c'est, pour un homme, prendre soin de soi. Enfin, c'est ce que je pense. Comme j'ai décidé de me prendre en main, je voulais témoigner du avant, du pendant, et un jour du après.

Pour cette brève, une présentation rapide de ma personne est nécessaire. Depuis toujours, j'aime les trucs de "vieux" : la moustache, les chapeaux, les couteaux dans les poches. Vintage comme dirait les jeunes. Hipster pour les encore plus jeunes. Le drame de ma vie -enfin, un parmi tant d'autres hein- , c'est que je n'ai pas de poils. Drame, parce que je suis portugais. A moitié certes, mais tout de même. Du coup, je suis imberbe du haut, comme papa. Oui, le papa qui se rase vite fait. Tu m'étonnes, avec trois poils sur les joues... Vous aurez compris que le bas et fournis, mais je doute que ce point vous intéresse.

Par contre, depuis mes 17 ans, j'ai de la moustache. Alors c'est un bien grand mot, du poils court, mais bien épais. Au fil de mes études, on m'appellera Jack Sparrow, Zorro, d'Artagnan. Et un petit bouc, du même acabit. Quand je me rends compte de cette pilosité fébrile, c'est l'heure du Bac. Et mine de rien, il y a des mecs, dans la vie, ils cogitent. Parce que...

Sortie du Bac de français, une minette attend. Un carton rempli à ras-bord de Wilkinson. Et oui, le jetable, et l'idée, c'est le premier gratuit, et toute une vie à acheter des recharges. En plus, c'est offert gentiment par une brunette, je ne vais pas dire non. Vraiment malins ces mecs de la pub.

Je crois, sincèrement, que la lame de ce jetable a duré 5 ans. De toute façon, rendu à 28 ans, j'ai changé 2 fois les lames. Ami lecteur, tu en déduis que je me rase très peu. Et tu as raison. En général, je me rase 1 fois par semaine. La repousse est tellement lente, et mes yeux tellement collés de bon matin que je ne me rends compte de rien.

Jusqu'au début de cette année, mon matériel de rasage, que je trimbale donc depuis plus de 10 ans :


  • Un rasoir Wilkinson jetable, et sa plaquette de recharge où deux emplacements sont vides.
  • Un blaireau Wilkinson, piqué à papa qui ne s'en sert pas (moi non plus).
  • Une bombe de mousse qui, je crois, à la vitesse où je m'en sers, tiendra encore 10 ans.
  • Un après-rasage.



Maintenant, la technique :
Le matin, je me lève, je me regarde, je prends le rasoir, crac crac sur les joues, un coup d'après rasage si j'y pense ou je saigne...
Des fois, je mets de la mousse, mais c'est un rituel que je réserve à mes infidélités avec mon Radium des familles.

Vous l'avez compris, je pars de loin. Trèèèèèès loin.

La prochaine fois, je vous parlerai de ma motivation soudaine, et des mes achats compulsifs.

Revenir en haut Aller en bas
zesquid

avatar

Nombre de messages : 799
Age : 40
Localisation : Stains - France - GEO
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mar 14 Avr 2015 - 11:16

Fye a écrit:
juste les joue, et roule !

D'un autre coté, se raser à 8 ans, c'est pas une super idée...
Perso, à 15/16 ans, ayant 3 poils au menton, j'ai voulu de faire,
ma mère m'a dit : "Attends, tu verra que quand tu devra te raser tous les jours, tu regrettera d'avoir commencé si tôt"

Et oui... Pas d'homme dans ma jeunesse pour m'aiguiller dans la découverte du rasage.


Fye a écrit:
Et vous, vous la montez comment votre mousse ? [/i]

En général, je blinde mon blaireau humide, et je monte ça dans mon super bol, décoré par madame. Embarassed
Sauf le savon de voyage de la Savonnerie des moulins, que je tartine directement après prélèvement.


rem.44 a écrit:
Sinon, pas de CC familial, pour moi : génération spontanée autodidacte, en quelque sorte

Bah, pareil pour moi ! J'ai tout appris ici, n'ayant pas "d'exemple masculin" à suivre, je me suis débrouillé...


rem.44 a écrit:
avec l'aide du forum, à ses (mes) débuts ! Wink

Là, on sent l'ancien de chez ancien du forum... sage
Fais gaffe ! Tu va te retrouver collector dans quelques années... hihi


Fye a écrit:
Depuis toujours, j'aime les trucs de "vieux" : [...]les couteaux dans les poches. Vintage comme dirait les jeunes. Hipster pour les encore plus jeunes.

Purée ! Ça veut dire que je suis un vieux hipster vintage sans le savoir ? affraid pale
Revenir en haut Aller en bas
rem.44
Modo
avatar

Nombre de messages : 10239
Age : 46
Localisation : La tête dans le Muscadet
Date d'inscription : 22/01/2008

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mar 14 Avr 2015 - 13:22

Mais JE déjà collector ! snob

hihi

_________________
Un coupe-chou, c' est bien.
Deux coupe-chou, c' est trop.
Trois coupe-chou, c' est pas assez ...

Les premières coupures sont les plus douces, elles n' ont pas encore le goût amer de l' expérience.

Mon arsenal

J'en ai plein les tiroirs ...

Mes vidéos de rasage
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/CCCREM44
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Mer 29 Avr 2015 - 20:59

Troisème mi-temps : Toute première fois, tout toute...

Des heures de lectures, de recherches, pour en arriver là. L'attente et l'excitation sont presque jouissives. Presque. Je suis dans ma salle de bain, un peu en vrac car je n'ai pas l'habitude. C'est mon premier rituel qui va commencer. La lame dans la main, le visage couvert de mousse, prêt à saigner la bête sur l'autel de la classe.

Mais pour en arriver là, il en a fallu du temps. Un jour de 2015, j'ai décidé de sauter le pas. Il faut que je me rase plus régulièrement, et que je fasse les choses bien. La chose est actée, c'est parti pour l'aventure. Et surtout l'investissement.
Je cherche un coupe chou qui fera mon bonheur. Neuf, vieux, je m'en fiche, je veux tomber amoureux. Cette recherche est longue, mais me permet de m'équiper jusqu'à trouver la perle rare. D'abord le savon. Ensuite le blaireau, deux serviettes en coton. Puis je trouve la perle rare. Un sonnant, manche en corne.

On apprécie la qualité, on aime les défauts. Le manche est abimé, légèrement fendu. Il est noir. La lame sonnante, qui a l'air impeccable. Et un 6/8, comme mon Radium, qui va pouvoir prendre une nouvelle fois sa retraite.
Je l'aime, il me déteste, on est fait pour s'entendre.

Enfin, le cuir, un strop de chez Chewbacca. Je passe sur mon débarquement chez lui.

Coût totale de l'opération :30€ de savon + 60€ de blaireau + 60 de strop + 50 de coupe chou sans compter les petites serviettes, et la pierre d'alum.
Au final, je suis content, car je partais, à défaut, sur un Thiers Isard neuf, avec un manche en bois. Car oui, le plastique, c'est fantastique, mais seulement pour les jouets de madame... La note aurait été aussi salée, pour le rasoir seul... Et puis j'ai un blaireau portugais.

Je suis prêt. J'ai regardé les différents tutoriels du net. En vidéo. Comment monter la mousse, ce qui sera une première. Comment passer la lame sur le visage, ce point là, je le gérais déjà un peu avant. Mais avec une lame courbe, donc ce sera aussi une première fois. Comment passer la lame sur le strop. Je suis fin prêt. Mon inexpérience et moi, nous sommes au summum !
Je monte ma mousse, sans grande réussite. Enfin si, mais elle reste DANS le blaireau... Et je ne me souviens pas que dans les vidéos, les gars soient obligés de traire leurs boule de poils... Mais allez, c'est parti !

La bataille finie, je passe la serviette sur ma joue pour enlever les dernières bulles de mousse qui ont échappées à la lame. Je passe mes doigts sur la joue, et c'est doux. J'entends encore la lame contre ma peau. Je suis vraiment conquis. Et pourtant, je suis chiant comme bonhomme. Je ne regrette rien. J'y pense encore, pendant que je passe ma lame contre le cuir. Une centaine de fois. Pour qu'elle soit prête pour la prochaine fois.

Je vais au lit - car oui, c'est un soir -, retrouve ma moitié, qui ne remarquera aucun changement. Ce n'est pas grave, je suis content.

Mais dans un coin sombre de ma personne, ma confiance grandie, prête à faire des excès pour la prochaine fois. Mais ce sera au prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Ch'tio coupechouteu

avatar

Nombre de messages : 79
Age : 27
Localisation : Mericourt - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Jeu 30 Avr 2015 - 0:31


Eh bah c'est un très jolie récit, une histoire même biggrin

Une chose est sûre, c'est que tu n'as pas le syndrôme de la page blanche toi hein Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Parrhis

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 44
Localisation : Dijon - France - GEO
Date d'inscription : 01/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Jeu 30 Avr 2015 - 14:15

J'aime ce genre de digression. Sortir les poubelles devient la quête de l'anneau, promener le chien, une bataille contre un monstre épique, se raser revient à croiser le fer avec Dartagnan. Un seul mot : bravo, une seule remarque : pogonotomie Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jeanfy

avatar

Nombre de messages : 9127
Age : 46
Localisation : 31600 Seysses - France - GEO
Date d'inscription : 22/01/2012

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Jeu 30 Avr 2015 - 20:14

Quel récit distrayant Very Happy

Tes prochains rasages vont t'apporter encore plus de plaisir et de douceur, c'est une vrai addiction tu vas voir Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/JeanfyRaga?feature=guide
nicorinne

avatar

Nombre de messages : 3839
Age : 40
Localisation : Bellegarde en Diois - France - GEO
Date d'inscription : 20/10/2013

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Jeu 30 Avr 2015 - 22:06

Comme quoi le CC est un objet vraiment à part, une fois apprivoisé on ne le regarde pas comme on regardais nos multilames tout pourri What a Face

Revenir en haut Aller en bas
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 11:56

Si Star Wars sort de nouveaux épisodes, il faut que j'en fasse autant.


Presque 3 ans depuis le dernier message. Voilà qui est honteux de ma part ! Le temps a filé sans que je ne m'en rende compte. Aujourd'hui, je repense à mon rasage, et me dit : Alexandre, tu dois faire un bilan, le partager, et trouver des solutions ! Alors parlons rasage !

Commençons, gentilshommes et nobles dames, par faire le bilan :
Je partais de loin avant d'user du coupe chou :
Je me rasais 50 fois par ans (une fois par semaine, pour les occasions, et jamais pendant les vacances).
J'utilisais le rasoir directement, tchouc tchouc, un coup d'eau et en route.

Suite à l'achat du coupe chou :
Toujours 50 rasages par ans... dont 3 ou 4 au coupe chou seulement.
Un petit coup sur la lame qui s'estompe tranquillement donc rien d'alarmant.
Le strop bien entaillé lors des premières utilisations.
Le savon ne mousse que dans le blaireau, mais pas autour, malgré des variations de techniques.
Très peu de coupure, et j'en suis assez content. Par contre, pas mal de petits boutons lors de la repousse du poils.

Face à ces quelques points, je ne me sens pas très fier.

Je me suis relu, plein de fougue, de curiosité, d'envie. Et finalement, je suis retombé dans mes travers de l'époque : la facilité, à défaut de prendre soin de moi. Facile de tomber quand le réveil se fait automatiquement. C'est à dire qu'entre le bruit du réveil, et l'arrivée au travail, je n'ai aucune idée de ce que j'ai fait, et j'imagine que mon cerveau n'est pas partant pour jouer avec une lame de rasoir. Pas folle la guêpe.

Il faut donc que je m'attaque à deux points :
- Comment faire pour me raser plus souvent.
- Comment éviter tous ces petits boutons liés à la repousse ?

Et vous, avez-vous eu du mal à vous y mettre ?
Revenir en haut Aller en bas
barbe-à-truc

avatar

Nombre de messages : 2774
Age : 44
Localisation : loiret
Date d'inscription : 17/01/2013

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 12:03

salut.
te raser le soir et utiliser des produit de qualité (quelle marque de savon utilise tu?) et un rasoir bien préparé.
Revenir en haut Aller en bas
Yo Wan

avatar

Nombre de messages : 6065
Age : 56
Localisation : Theux - Belgique - GEO
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 12:37

Salut Fye, heureux de faire ta connaissance, m'étant inscrit avant ta disparition. Avec regret sur cette disparition, car ta verve est non seulement agréable à lire, je la qualifierais même de savoureuse.
Pour te raser plus souvent, oblige-toi à deux séances hebdomadaires, par exemple le samedi ou le dimanche, soir ou matin selon tes habitudes de fréquentation de la salle de bain, et le mercredi soir par exemple.

Même si il y aura peu de poil à enlever, ta peau subira un peeling bénéfique à la réduction, voire à la disparition des petits boutons.

Et même si tu ne te rases pas plus, passe nous taper la papote, on aime ça Very Happy

Donc re-bienvenue, bien revenu.
Revenir en haut Aller en bas
Fye

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 32
Localisation : Amberieu en Bugey, Ain, France - GEO
Date d'inscription : 29/03/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 13:55

Merci, cela fait toujours plaisir à lire !

Pour les produits : savon de la savonnière du moulin (https://la-savonniere-du-moulin.com/fr/) et pour l'après rasage Pierre d'Alain classique que je passe sous l'eau, frotte un peu dans ma main, puis applique paume et pierre sur les zones rasées.
Les boutons arrivent souvent deux jours après rasage, lors de la repousse du poils. Je pense que c'est lié au poils qui embarque de la peau, mais je ne suis pas docteur.

J'avais déjà essayé de me dire : dimanche soir, c'est rasage ! Sans effets, comme vous pouvez le constater...
Je vais me remettre un coup de motivation, et voir si mercredi j'arrive à sortir la bête !
Revenir en haut Aller en bas
Yo Wan

avatar

Nombre de messages : 6065
Age : 56
Localisation : Theux - Belgique - GEO
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 14:17

Pour ce qui est de la pierre d'alun, chez moi c'est uniquement en cas de coupure et en deodorant axillaire. J'utilise un produit pas cher, truc maison : un gros morceau de glace dans son ravier de verre, type crème brûlée de chez Lidl, conservé dans le compartiment glaçons du réfrigérateur. Et comme c'est le verre que je mets sur la peau, pas de fonte donc pas d'eau partout.
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Fogg

avatar

Nombre de messages : 187
Age : 40
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 18/01/2016

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 16:59

Salut,
Pour éviter les poils incarnés, je serai de l'avis de barbe-à-truc d'utiliser un rasoir bien préparé.

Concernant la préparation de la mousse, j'ai personnellement opté pour l'externalisation de la main d’œuvre, c'est à dire que je la fais faire par mon fils de six ans qui en prépare une très onctueuse en y mettant tout son cœur (ingrédient qui la rend encore plus douce). Après quoi il me la met sur le visage (mais pas n'importe comment, il est très consciencieux et précis) et continue à la faire monter pour la passe suivante. Son matériel consiste en un blaireau, un bol, du savon et ses bras.

Enfin, pour le rasage du dimanche soir, voici ce que je peux te conseiller: moment de boheur
essaye, il se pourrait que ce soit la solution.
Revenir en haut Aller en bas
grain

avatar

Nombre de messages : 1050
Age : 46
Localisation : Echalas (Rhone), france - GEO
Date d'inscription : 06/05/2010

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 17:38

Pour moi la savonnière du moulin est loin d'être un très bon savon, il sèche assez vite et peu donc irriter ta peau. Pour l'après rasage c'est idem la pierre d'alun bof!
Pour y trouver du plaisir et de la motivation il te faudrait avoir un CC bien affilé, un bon savon et un bon après rasage (style beurre de karité).
Revenir en haut Aller en bas
El Bretón Andaluz

avatar

Nombre de messages : 12875
Age : 68
Localisation : Marbella - Espagne - GEO
Date d'inscription : 16/02/2011

MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   Lun 18 Déc 2017 - 18:03

Est-ce que tu le laves aussi seulement 50 fois par jour Rolling Eyes Laughing
Bon, n'oublies pas que la préparation est très importante surtout que comme tu te rases peu souvent ta peau n'a pas l'habitude de s'habituer à la lame et obligatoirement tu as des irritations. Donc savonne-toi à l'eau bien chaude avant le rasage, ça ouvre les pores et ramollit le poil. Profites de Noël pour te faire offrir un rasoir de qualité bien préparé, en neuf un bon TI ou sur les PA du forum où il y a d'excellentes affaires, tous les CC antérieurs à 1950 ont excellents donc tu ne peux pas te tromper.
Pour moi le savon de la savonnière du moulin est excellent et la mousse est facile à monter comme quoi ça dépend des avis :spamafot: donc tu devrais revoir la technique.
Voilà comment je procède:
Je secoue le blaireau après l'avoir laissé tremper un moment dans l'eau tiède.
Je laisse un peu d'eau chaude au fond du bol puis y trempe légèrement le bout de la touffe.
Je commence à tourner sur le savon en le tenant verticalement au dessus du bol ainsi la mousse qui se forme tombera dans le bol, je retrempe la touffe et répète l'opération jusqu'à ce que l'eau ait complètement disparue.
À ce moment je commence à monter la mousse en touillant bien dans le bol. Quand je vois que c'est bon je continue encore un peu pour que la mousse soit bien onctueuse avec des bulles très fines. Si nécessaire je rajoute une pichenette d'eau, c'est plus facile à faire que si on met trop d'eau au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Barba Elettrica

avatar

Nombre de messages : 119
Age : 62
Localisation : Corse
Date d'inscription : 05/06/2016

MessageSujet: Les tribulations d'un néophyte   Lun 18 Déc 2017 - 18:35

Bonsoir,
Voilà un récit bien mené et que j'ai pris grand plaisir à lire, sur ce qui mène au rasoir droit. Pour ma part, c'est en tapant coupe-chou club que j'ai découvert cette addiction, certes, mon grand-père se rasait au coupe-chou, mais le rasoir des familles a disparu. Je crois que mon plus grand plaisir (il y en a d'autres, rassurez vous) en ce moment, c'est de faire revivre ces rasoirs anciens, XIXème siècle, Belle époque etc... qui ont servi et nous survivrons certainement aussi. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les tribulations d'un néophyte en pogonotomie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Heureuse détentrice du HTC Desire mais totale néophyte ...
» LES TRIBULATIONS DE TIFFANY TROTT d'Isabel Wolff
» LES TRIBULATIONS D'UNE JEUNE DIVORCEE de Agnès Abécassis
» LES TRIBULATIONS D'UN CHINOIS EN CHINE de Jules Verne
» MES TRIBULATIONS SUR LE CHEMIN DE L'EVEIL de Isabel Losada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le 3C ou Coupe-Chou Club ~ Depuis 2007 ~ :: Le Club :: Papotages-
Sauter vers: